Jaquette Zoology album Christophe Zoogonès sur Réunion Island Music

« Zoology », la nouvelle création artistique de Christophe Zoogonès : un album encore plus pur et plus proche de la perfection que le premier !

Fluide, planant, propice à la détente, le dernier album de Chirstophe Zoogonès, nommé « Zoology », a tout pour plaire et s’écoute sans modération. Si le premier album de cet artiste Réunionnais laissait déjà pensif et souriant, cette seconde réalisation vous entraîne sur des chemins encore inexplorés et vous donne envie d’en écouter toujours plus. Pour composer cet album, le talentueux flûtiste s’est entouré d’excellents musiciens capables de comprendre ses intentions et de donner vie aux différents morceaux sans leur faire perdre leur âme.


Lorsque l’on regarde les sources d’inspiration de Chirstophe Zoogonès d’un peu plus près, on comprend bien vite d’où lui viennent les accords présents dans les différents morceaux de cet album. Bercé durant des années par le Jazz-Rock, le Gospel et le Maloya, une musique typique de la Réunion aux accents créoles bien présents, le compositeur a fait le choix de puiser dans ses différentes connaissances afin de créer un album qui lui ressemble. Si sa première création, « Kind Of Zoo », était portée sur des airs de Maloya et de Jazz-Rock et possède un rythme rapide et entraînant, c’est moins le cas du second album qui se veut beaucoup plus doux. Les morceaux se suivent et ne se ressemblent pas, pourtant, il n’est pas difficile de voir la ligne directrice qui les unis. Le Jazz est bien présent dans chaque note et c’est en cœur avec la flûte, l’ewi, le piano, la basse et la batterie que l’on vibre.

Clip du titre « Portrait of Marvyn »

Des musiciens talentueux rassemblés sur un album solaire !

Pour enregistrer cet album aux accents doux issus à la fois de la musique traditionnelle Réunionnaise et du jazz, Christophe Zoogonès s’est entouré de perfectionnistes, de musiciens doués et reconnus.
Nul besoin de vous concentrer pour percevoir les délicieuses notes enchantées de la flûte maniée à la perfection par Christophe Zoogonès lui-même. Bien plus présente que sur le premier album, elle donne le ton de chaque morceau et leur donne vie.
En tendant l’oreille, on perçoit très distinctement la finesse du jeu de basse de Hadrien Feraud, qui va donner du groove à de nombreux morceaux, notamment au second titre de l’album. Le batteur Yoann Schmidt n’est pas en reste en ce qui concerne le talent, une fois qu’il est derrière une batterie, il se laisse aller pleinement à la musique et enchante chaque morceau.
Enfin, on trouve également sur cet album le Mauricien Jerry Leonide, un pianiste reconnu dans le milieu dont la musique va parfaitement s’allier à celle de la flûte de Christophe Zoogonès. Ensemble, tous ces artistes donnent vie à des morceaux inédits et originaux. Chaque musicien va être comme sur la palette d’un peintre, une couleur présente et lorsque toutes ces couleurs sont mélangées, on obtient un résultat surprenant qu’on a envie d’écouter encore et encore.

Des morceaux qu’on ne se lasse pas d’écouter

Présentation de l’équipe au manette de ce nouvel album

Même si chaque morceau va être unique, il n’empêche que tous sont liés sur l’album « Zoology ». On note toutefois quelques titres qui se démarquent pour des raisons différentes, comme par exemple « Johnny Mac » et « First Step » qui sont dotés d’une rythmique particulière en raison des accords joués par le batteur. C’est sur ces morceaux que l’on découvre toute la finesse dont est capable Yoann Schmidt, qui vous donnera assurément bien des frissons.
Par ailleurs, lorsque l’on arrive au dernier morceau de l’album, « Precious Name », seul morceau qui allie les instruments à la voix de Danielle Zoogonès, on frissonne encore plus. C’est la cousine de Christophe Zoogonès qui interprète avec justesse et délicatesse un psaume superbe mis en relief par la flûte du musicien.
Si cet album est unique, c’est bien parce qu’il allie des styles musicaux que nous ne sommes pas habitués à entendre ensemble. Ainsi, sur le morceau « Off Road », la musique Réunionnaise et le Jazz ne font plus qu’un afin de créer un univers particulièrement planant au sein duquel la flûte, la basse et le piano jouent des airs enchantés.
On trouve également différents hommages sur cet album, notamment avec le morceau « Johnny Mac », composé pour John McLaughlin par Hadrien Feraud, ou encore « Portrait of Marvyn », qui est une ode au fils de Chirstophe Zoogonès, Marvyn.
Définitivement, chaque morceau raconte une histoire qui ne se traduit pas avec des mots mais avec des notes.

9 titres à écouter sur Deezer en attendant la sortie de l’album physique

Des sorties officielles à ne pas rater de l’album « Zoology » !

L’album digital est déjà en ligne depuis le 21 août 2020, il est possible de l’écouter sur différentes plateformes digitales. En voiture ou dans son salon, cet album s’écoute en toutes circonstances, mais pour une première fois, mieux vaut privilégier un lieu calme et paisible afin de se laisser entraîner plus facilement par la musique. Les particularités des différents morceaux s’entendent bien mieux si on est détendu et ouvert à la musique.
Pour faire l’acquisition de l’album de façon physique, il faudra patienter jusqu’en 2021, mais il est toutefois intéressant de noter qu’un concert de sortie pour ce dernier va être organisé en début d’année ! Le 18 mars 2021, un concert va en effet avoir lieu à Léspas Culturel Leconte de Lisle, à Saint-Paul à la Réunion. Ce sera l’occasion d’écouter en direct live les différents morceaux et de les découvrir sous un nouvel angle. Il n’y a rien de tel qu’un concert live pour saisir à quel point la musique de Christophe Zoogonès peut se montrer à la fois volcanique, douce, riche et planante.