Couverture album Gwendoline Absalon Vangasay - Réunion Island Music

« Vangasay » le nouvel album de Gwendoline Absalon arrive dans les bacs !

Le premier album de Gwendoline Absalon s’appelait « Dig Dig » et a été une révélation pour moi. J’ai pris une grande dose de douceur et de tendresse sous forme non pas de claque, mais de caresses auditives, en l’écoutant. Beaucoup de Réunionnité, de créolité, dans le sens noble du terme. Dans ce monde de brute, un peu de douceur et de tendresse, je peux vous dire que ça ne fait pas de mal. Du coup, pour ce nouvel album, le deuxième, c’est sur le même registre que j’attendais Gwendoline. Eh beh non ! A ma grande surprise, elle a changé de registre ! Se cherche-t-elle ? Pourtant, je pensais qu’elle s’était vraiment trouvée sur son 1er album. Elle sort de sa zone de confort pour se mettre en danger et pour explorer de nouveaux horizons.

Que penser alors de ce nouvel album « Vangasay » ?

Un seul conseil, fermez les yeux et suivez la voix claire de Gwendoline Absalon. Vous vous laisserez facilement transporter par cette musique de la Réunion mélancolique et sensuelle. Après un premier album sorti en Juillet 2018 qui l’a propulsée au rang des bankables à la Réunion, Gwendoline Absalon revient cette année avec « Vangasay » pour plonger plus profondément encore dans ses racines mais sans jamais renier la modernité dans laquelle elle évolue.

Gwendoline Absalon : une nouvelle étoile de la musique réunionnaise

Si la Musique Réunionnaise, avait un sourire, ce serait certainement celui de Gwendoline Absalon. Elle qui sourit à la musique depuis de nombreuses années maintenant. Nous la suivons et la voyons grandir. Imprégnée de la culture de son île jusqu’au bout des doigts mais également femme du monde persévérante et profonde. Inutile de revenir sur son parcours et ses influences musicales qui, on l’aura compris, est large et riche.
De même ses prédispositions naturelles et sa sensibilité artistique n’est plus à prouver. Il suffit de se rappeler que la demoiselle est une autodidacte de la musique, elle manie agréablement sa guitare et sa voix satinée, laissant apparaitre ces fameuses prédispositions dont nous parlons. Elle aime, elle vit par la musique, elle se laisse aller dans des textes et chemins musicaux qui pourraient en dérouter plus d’un. C’est cette recherche permanente et son désir de proposer une musique de qualité empreint de sa culture et de ses convictions qui pourraient définir l’artiste aujourd’hui et ce sourire omniprésent à chaque tour de chant.

« Vangasay » : un lien indestructible entre tradition et modernité

Comme chaque artiste le questionnement et les choix dans une carrière sont prédominants. Gwendoline a fait le choix de s’entourer de musiciens et chœurs qui l’aideront, à n’en pas douter, à trouver l’identité musicale qu’elle a au fond d’elle ; car c’est de cela dont il s’agit et c’est le plus important ! Le moment est venu de découvrir qui se cache derrière tout ce talent.
L’album « VANGASAY » et les morceaux que vous allez découvrir vous proposent plusieurs pistes mélangeant sonorités créoles et rythmes adaptés à une dynamique vocale particulièrement originale. Ça sonne les sons avec Absalon ! Les mots prennent sens selon la subjectivité de chacun. Les vibes « Dom-Tomiennes » de ses compères musiciens ramènent des sensibilités propres à chaque instrumentiste et fusionnent dans des créations bien amenées. Quelque chose se dessine il ne nous reste plus qu’à écouter et se laisser porter, la musique de Gwendoline est celle du monde et appartient à tout le monde !
Dans « Vangasay » Gwen vous propose un voyage de l’âme. Elle surfe avec talent sur les influences indiennes ou capverdiennes avec des notes jazzy ici et là sans oublier le Mayola de son île natale. Elle utilise son créole à elle, ses mots anciens ou ses formules inventées. Peu importe finalement, puisqu’ils sont parfaits pour les morceaux de l’album. Et pour notre imagination aussi.

Absalon : une voix bien à part de la Réunion Island Music

Non, Gwen n’est pas une autre Cesaria. Elle a résolument son propre style. Elle vous l’a dévoilé avec « Dig Dig » et le confirme avec « Vangasay ». Mais en rendant hommage à son aînée, elle prouve qu’elle possède bien cette grâce qui n’est donnée qu’aux divas. Alors, du coup que penser de ce nouvel album « Vangasay » qui sortira le 27 Mars 2020 ? Sa voix est toujours chaleureuse et claire, mais la musicalité et les arrangements ont perdu le goût do miel de « Dig Dig » pour s’orienter vers des notes plus acidulées qui donnent une nouvelle couleur à l’univers de Gwendoline Absalon. La demoiselle s’affirme-t-elle ? Attention tout de même à ne pas se perdre à rechercher à l’extérieur de nous ce que l’on possède déjà grandement à l’intérieur. Car, sincèrement, je préfère une grande Gwendoline Absalon qu’une petite Cesaria. Et ce, malgré tout le respect que j’ai pour Cesaria Evora ! De plus, j’estime que Gwendoline Absalon est déjà à une grande chanteuse de la Musique Réunionnaise, qui malheureusement n’a pas encore la place qu’elle mérite dans le cœur des Réunionnais, mais aussi dans celui du reste du monde. Mais ça, je n’ai pas de doute, le temps et l’univers se chargera de faire son travail comme il se doit, afin de lui donner la place qu’elle mérite dans le cœur des humains et passionnés de musique que nous sommes.

Comment se procurer l’album « Vangasay » ?

Cet album de 12 titres, vaut encore mieux qu’une séance de thérapie, bien que les deux sont compatibles. Alors sans aucune hésitation, je vous recommande de consommer cet album sans modération car il vous fera que du bien. De plus, posséder l’album physiquement dans sa bibliothèque est un acte de soutien à l’artiste, mais également un geste qui procure du bien-être. Je peux vous en parler, car pour avoir eu le CD physique entre les mains, je peux d’ores et déjà vous dire que le Designer Graphic (Éric Madeleine) a du talent à l’image de Gwen et a proposé sur ce CD un univers visuel, coloré, chaleureux et acidulé tout comme est la composition musicale sur cet album. De fait, posséder cet album physique chez soi, est un acte de soutien revendicatif à l’artiste qui vous procurera du plaisir tout autant que son écoute lui-même. Car avec ce nouvel album tous vos sens seront en éveil et ça passe aussi par le toucher. C’est pour cette raison, que je vous recommande de vous l’approprier dès que possible, à savoir dès le 27 Mars 2020 dans les magasins FNAC de l’île.