Jaquette CD - Albums - TIAS - Liens - Réunion Island Music

« Liens » le nouvel Album de TIAS, est dans les bacs à la RUN

Le nouvel album de TIAS est arrivé dans les bacs de la FNAC, à la Réunion. Il faut en profiter, car ce talentueux Réunionnais va vous désarçonner. L’album existe uniquement en CD, et il faudra attendre début 2021 pour les sorties digitales. Désolé pour les expatriés. Autant vous dire que moi, je n’ai pas pu attendre pour l’écouter. Et quelle magistrale claque, j’ai pris en l’écoutant ! 14 titres à découvrir sur cet album, dont un feat avec Missty Fort.

TIAS, le créateur d’un univers musical à part entière

Si la scène musicale Réunionnaise est de manière générale éclectique, Tias est une des pièces maîtresses de cette variété musicale. Chacun de ses albums est une véritable découverte qui vous transporte dans son univers, créé à partir de différentes influences majeures de la musique contemporaine. Difficile de mettre un mot sur la musique de Tias, il en faudrait des dizaines pour parvenir à qualifier ce style particulier, à mi-chemin entre le Maloya et le pop-folk. Au fil des albums, on peut noter une certaine évolution chez Tias, notamment en ce qui concerne les sujets abordés dans les textes de ses chansons. Si le second album se voulait positif et donnait envie de sourire, ce troisième album est plus engagé, abordant des sujets complexes dont il faut parler comme les violences faites aux femmes ou encore la possibilité de bénéficier du pardon après un emprisonnement. Pourtant, même dans ces sujets sombres, Tias parvient à rester positif. Celui qui semble avoir été créé à la suite d’une fusion entre Tracy Chapman, -M- et Jacques Brel offre à tous l’occasion de voyager sur l’île de la Réunion grâce à des textes aussi beaux qu’intéressants, accompagnés d’une musique qui invite à la réflexion et qui donne envie de sourire.

Une personnalité haute en couleurs qui transparaît dans la musique

Tias se nomme en réalité Mathias Vienne, il a vécu à la Réunion et en région Parisienne et sa musique s’en ressent. Cet artiste est empli de paradoxes, sa musique mêle des influences éloignées les unes des autres et le plus intéressant, c’est que le résultat est plus que concluant. Singulier, il l’est aussi dans ses origines, ses ancêtres Malgaches, Mozambiquais et Européens en étant la preuve. Il a évolué dans un univers paradisiaque mais cela ne l’empêche pas de garder les pieds sur terre et d’aborder des sujets sérieux et importants dans son nouvel album, Liens. Sorti le 2 octobre 2020, cet opus se veut engagé. Il pousse à la réflexion, sur des sujets d’actualité comme sur des sujets plus généraux mais qui nous concernent tous.

Une WEISSENBORN sur les genoux dans au battant des lames, la technique de la guitare à plat est totalement maitrisée à la Ben HARPER

Tias est multiple, il est capable de jongler entre différentes influences, différents styles musicaux et ses morceaux ne se ressemblent pas. Il rend hommage à l’île de la Réunion à travers des paroles en créole mais il chante également en anglais et en français. Ses textes sont accessibles et mêlent différentes nations, ses textes rassemblent ceux qui les écoutent. Si on observe l’évolution entre les différents albums, on se rend vite compte que Tias est comme le bon vin, il se bonifie au fil du temps, pour notre plus grand bonheur.

Quand Tias compose et écrit un album, c’est tout simplement du grand art, toute la réalisation est cousue à la main de fil d’or, c’est un véritable travail d’orfèvre qu’il nous offre.

Des rencontres avec de grands noms

Si Tias s’inspire de ses expériences et de ce qui l’entoure pour composer et écrire ses albums, il va sans dire qu’il n’est pas seul dans cette aventure. Au fil des rencontres, il a pu étoffer ses connaissances et apprendre à écrire différemment. Lorsqu’il a commencé la musique il y a 6 ans maintenant, Tias a pu bénéficier des conseils de Jean-François Delfour, le réalisateur du premier album de MC Solaar, devenu mythique au fil des années. Frédéric Kocourek et Jean Fauque ont aussi eu un impact important sur Tias, ces deux paroliers connus pour avoir collaboré avec Yannick Noah, Alain Bashung et Johnny Hallyday ayant offert de précieux conseils au jeune artiste.

Francis Cabrel, grand nom de la musique française, fait partie des personnalités ayant permis à Tias d’évoluer, puisqu’il l’a rencontré lors d’une résidence d’écriture. Ce chanteur à la carrière remarquable est vite devenu un modèle pour Tias.

Des morceaux engagés

Chaque album composé par Tias possède son âme propre, mais Liens est un peu à part, il dégage une énergie nouvelle et surtout aborde des sujets sérieux. Les morceaux sont beaux, colorés, mais les paroles sont beaucoup plus percutantes que dans les précédents opus, elles sont une invitation à la réflexion sur soi-même. Chacun est libre de laisser ses pensées dériver à la suite de chaque écoute, pour mettre en perspectives ses propres opinions et la vision offerte par Tias sur des sujets comme les violences faites aux femmes, notamment dans le morceau Parle. Il invite ici les femmes à oser parler, à dialoguer avec d’autres femmes, à dénoncer les violences dont elles ont été victimes par le passé. C’est une façon de leur montrer qu’elles ne sont pas seules et qu’elles sont écoutées. Le monde a besoin de femmes qui parlent, qui osent, qui prennent la place qui est la leur. Sortir du silence est difficile, Tias leur montre qu’elles seront entourées, qu’elles sont assez fortes pour avancer et dénoncer. C’est également une ode faite aux femmes de manière générale qui transparaît à travers ce morceau.

Le nom de l’album prend tout son sens à travers le morceau Parle mais également dans Mi Veux Croire, qui aborde les liens rapports entre les personnes issues de différents pays. La nature est abordée et notamment les liens que nous entretenons avec elle, dans le morceau Au Battant Des Lames. Tias n’hésite pas à prendre des risques avec un morceau sur la vie après l’emprisonnement, Coupable, qui résonne dans notre tête même lorsque les dernières notes se sont éteintes.

Le but de Tias est définitivement de pousser les Hommes à tisser des liens entre eux mais aussi avec la nature, chacun ayant le droit d’exister et de vivre sur cette planète que nous partageons tous. Le fait que différents styles musicaux soient présents dans les morceaux est une invitation au métissage culturel, la preuve qu’un mélange d’influences est bénéfique et que le résultat peut être étonnant et des plus réussis.