Pochette EP Vavanguer - Sibu Manaï - Réunion Island Music

Justine Mauvin, la perle de l’océan part à la conquête du monde avec son premier EP « Vavanguer »

Bien aisé celui qui sera capable de définir la musique de Justine Mauvin à l’aide d’un seul mot. Originale ? Le mot serait trop faible. Typique ? On oublierait presque les mélanges musicaux présents dans ses différents morceaux. Entraînante ? Ce serait négliger les paroles percutantes qui composent le premier EP de Justine Mauvin, également connue sous son nouveau nom de scène Sibu Manaï. Internationaux ? Voilà un terme qui semble tout à fait approprié pour définir les titres de l’EP « Vavanguer », qui compte 5 morceaux. Si les influences multiples se ressentent à chaque chanson, cet adjectif est également parfait puisque la musique de Justine Mauvin est tout simplement faite pour être écoutée dans le monde entier. Où que vous soyez, les accords vous transporteront instantanément mais vous aurez toutefois l’impression de découvrir une partie de la Réunion avec les différentes chansons.

L’histoire derrière le nom de scène Sibu Manaï

Bien souvent, chaque personne dispose d’un talent qu’elle va chercher à exploiter au maximum, se fixant des objectifs réguliers pour atteindre les sommets et demeurer au plus haut niveau. Justine Mauvin repousse les limites en décidant d’exploiter deux de ses talents : son aisance sur une planche de surf et son aptitude à transmettre des émotions avec sa voix, avec ses mains qui courent sur un instrument de musique. Pourtant, rien ne la destinait à cette double carrière, mais il faut croire que la jeune Réunionnaise n’a peur de rien et aime relever les défis.


Elle n’a que 9 ans lorsqu’elle découvre le surf, elle est à peine plus âgée lorsque la musique s’empare de son âme, mais durant de nombreuses années, c’est sa première passion qui prend le dessus, sans que jamais elle n’oublie la seconde. Au fil des années, elle découvre le monde, voyageant pour s’enrichir et pour partager avec les autres. Ce cœur débordant d’amour et de curiosité, on le retrouve dans chacun des morceaux de la chanteuse, qui n’hésite pas à utiliser son vécu pour partager des émotions avec les autres. La sincérité, voilà un autre terme qui pourrait définir les titres de l’EP, qui est également un hommage à la musique de l’île de la Réunion.

Ecoutez l’EP « Vavanguer » sur Deezer


Le nom de scène de Justine Mauvin, à savoir Sibu Manaï, est un héritage de ses différents voyages, puisque c’est une tribu indonésienne, celle des Mentawai ou les Hommes Fleurs, qui le lui ont offert. Il signifie « chérir la fleur » et il convient parfaitement à cette jeune femme, véritable paradoxe entre force et douceur, qui ne demande qu’à s’épanouir. Nul doute que dans quelques années, les différents talents de Justine Mauvin se seront encore développés et que, telle une fleur, elle rayonnera encore plus, dans le milieu du surf comme dans celui de la musique.

Il ne faut pas oublier que c’est en partie grâce au surf que Sibu Manaï est devenue une chanteuse aussi talentueuse. Pour assouvir sa passion, elle a dû voyager à travers le monde et ce depuis de nombreuses années, elle s’est épanouie sur les vagues des différents océans et des mers, sans jamais oublier d’où elle vient. Si elle rend hommage à ce vécu à travers sa musique, elle rend aussi hommage à sa terre, la Réunion.

Vavanguer pour mieux voyager

Chaque titre qui compose son premier EP « Vavanguer » est unique et vous entraîne avec elle sur les vagues du monde. Il serait difficile de n’en retenir qu’un seul, tous permettent de découvrir de nouvelles sonorités, même s’il faut bien avouer que « Imma Be » est une véritable pépite. Après la première écoute, la seule envie qui vous tient à cœur, c’est de relancer le morceau pour vous en imprégner totalement. L’histoire qu’il raconte est authentique, les accords sont entraînants, mais en plus de cela, ce son donne envie de voyager et de sourire, de découvrir.


On remarquera que Justine Mauvin n’hésite pas à tenter des mélanges musicaux originaux, défiant les règles et s’appropriant totalement la musique. Même lorsqu’elle reprend un monument de la musique Réunionnaise, « Rest La Maloya », elle parvient à laisser son empreinte tout en rendant hommage au chanteur à l’origine de ce titre, « Alain Péters ». Les accents électro présents dans la reprise subliment le morceau sans le dénaturer, c’est un superbe pari réussi pour la chanteuse. À travers cette reprise, elle met encore une fois la Réunion à l’honneur, de la plus belle des façons.

« Waterman » en version live et revisité un autre single de Sibu Manaï

Difficile de parler de cet EP sans citer les titres « Vavanguèr » ou encore « Elevator Call », qui bien que très différents l’un de l’autre, se complètent parfaitement. Le premier surfe sur les vagues du Ragga en rappelant MIA ou Major Lazer. En ce qui concerne le second, il s’agit d’une ballade douce et entraînante, aux accents électroniques du plus bel effet.


Tout l’EP, de manière générale, est très cohérent, du début à la fin, on retrouve une ligne directrice sans qu’il soit possible de s’ennuyer une seule seconde. Sibu Manaï relève ici un défi important, elle qui est habituée à surfer sur les vagues des océans se lance aujourd’hui dans le surf musical et elle le fait très bien. Les prochaines années seront très certainement intéressantes et passionnantes, il va sans dire que l’évolution risque d’être fulgurante et inoubliable.

La musique Réunionnaise, bat au cœur de cet EP

Justine Mauvin a beau avoir voyagé à travers le monde entier, que ce soit sur une planche de surf ou sur la terre ferme, elle n’a jamais oublié d’où elle vient et rend hommage à la Réunion dans chacun de ses morceaux.


Lors de la première écoute de cet EP de 5 titres, il est possible d’être surpris par les différents mélanges réalisés, on retrouve en effet des influences musicales diverses et les paroles sont tour à tour en anglais, en français et en créole. Pourtant, il faut bien avouer que ces associations fonctionnent, elles fonctionnent même parfaitement bien !

Verso, l’autre face de l’EP « Vavanguer »


C’est à la Réunion qu’elle a commencé le surf, c’est à la Réunion qu’elle a appris la musique et c’est à la Réunion que son cœur bat quant elle chante. Aussi à l’aise sur scène que dans l’eau, Sibu Manaï est loin d’avoir exploité toutes ses capacités et tout ce qu’on peut lui souhaiter, c’est non pas une mais deux longues carrières !